« Démasquer le parti de la haine » – L’indépendant – 29 août 2013

Image

Publicités

Le Pen : « Perpignan est prenable ! » – La réaction des Jeunes Socialistes des P.O.

Les Jeunes Socialistes des Pyrénées-Orientales réagissent suite aux déclarations de Marine Le Pen dans l’édition du 25 août du quotidien local « L’indépendant » :

Dans l’édition de ce dimanche 25 août 2013, « L’indépendant » titrait une interview de la Présidente du Front National en la citant : « Perpignan est prenable !».

Se décrivant comme mère de famille attentionnée, nous serions presque attendris. Sans parler du parcours de ses vacances en terres catalanes. De quoi masquer son véritable visage.

Les Jeunes Socialistes des Pyrénées-Orientales ne sont pas dupes et réagissent vigoureusement.

Mobilisés nous serons pour contrer et démasquer le parti de la haine, de l’exclusion et de la stigmatisation. Sous ses faux-semblants de parti rénové, loin de son ex-président, le Front National est toujours le même et n’a en rien perdu son visage haineux et rétrograde.

Il se dit le parti le parti de la laïcité, il défend pourtant les intégristes catholiques. Il se dit le parti du redressement économique, il serait pourtant celui de la faillite par la sortie de l’euro et l’immigration zéro. Il se dit le parti des français, mais les français veulent-ils vraiment de la suppression de la déclaration des droit de l’homme et du citoyen pour instaurer la « préférence nationale » ? Mais surtout il se veut le parti des dites « réalités » mais que fait-il de l’insertion des jeunes par l’emploi ou par la culture?

Le vernis du Front National doit craquer pour montrer son vrai visage. Perpignan n’a rien à faire dans les méandres de l’extrême droite.

La Rochelle 2013

De retour de La Rochelle où nous avons retrouvé la famille socialiste pour trois jours riches en débats et en enseignements.

Lors de ce week-end studieux nous avons montré la capacité de la gauche – jeunes ou moins jeunes – à se poser les bonnes questions pour trouver les bonnes solutions. Le tout, évidemment, dans un souci de justice et de progrès.

Ci dessous la rencontre d’une partie de la délégation des P.O. avec la ministre des droits des femmes et porte parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem et, dessous, la première animation d’atelier à La Rochelle pour Bérangère Givanovitch, toute nouvelle membre du Bureau National.

ImageImage

Lancement de la campagne « Droit aux vacances » !

Paru sur Ouillade.eu le 15 août 2013 :

Communiqué du Mouvement des Jeunes Socialistes des Pyrénées-Orientales

Ce samedi 17 août au matin les Jeunes Socialistes du département seront à Argelès-sur-Mer pour lancer la campagne en faveur d’un « Droit aux vacances » universel.

A l’échelle internationale le droit aux vacances est un droit reconnu, pourtant, chaque année, en France, 3 millions d’enfants n’ont d’autre choix que de rester chez eux par manque de moyen de leurs parents. Les chiffres parlent d’eux même : 95% des enfants de cadres ont droit à un départ en vacances, contre 35% des filles et fils d’ouvrier.

Loin de là l’idée de vouloir opposer les classes sociales, l’engagement porté est au contraire de vouloir les rapprocher en venant au soutien des plus en difficultés pour que cesse le leadership des inégalités contre celui de la justice.

Dans ce sens, l’engagement des Jeunes Socialistes se traduit par plusieurs propositions : Une aide de l’État – reversée directement au centre de vacances ou de loisirs accueillant l’enfant – de 200 euros pour les 3 millions d’enfants laissés sur le quai ; la généralisation des chèques vacances, pour les salariés dont les entreprises ne les proposent pas, par la création de comités d’entreprise de territoire ; ou encore favoriser les partenariats avec les associations de tourisme social ou d’éducation populaire, sans oublier de renforcer leur financement.

Ces propositions doivent servir d’outil pour faire des vacances un droit et un moyen de s’instruire et de participer à la vie en société plutôt qu’un privilège ou un processus d’exclusion sociale.

Ce lundi 12 août Jean-Marc Ayrault recevait à Matignon 300 enfants privés de vacances et reconnaissait ainsi la nécessité d’un droit aux vacances pour tous déclarant que tous les enfants « ont droit aux vacances et à la culture ». Ce geste et ces mots sont de véritables signaux d’espoirs mais affirment et rappellent surtout l’urgence d’agir pour un véritable droit aux vacances pour tous.

http://www.ouillade.eu/politique/argeles-sur-mer-les-jeunes-socialistes-lancent-leur-campagne-en-faveur-du-droit-aux-vacances/48628

Retour sur le rassemblement pour l’Egalité de Perpignan

Malgré la noirceur du ciel, personne ne s’y est trompé : la belle Catalane était arc-en-ciel en ce samedi !

Image

Près de 400 à 500 personnes ont répondu présents à notre appel ainsi qu’à celui des différentes organisations politiques, syndicales et associatives, pour un rassemblement en faveur de l’Égalité pour TOUS !

Ce cortège, loin de se soucier des clivages politiques pouvant nous diviser, ne répondait en fait qu’à un seul appel, à une seule urgence : La reconnaissance de tous les couples face au mariage et à l’adoption.

Nous tenions à remercier tous les présents pour nous avoir rejoint sur cette marche. Cette marche c’est notre pierre à l’édifice de la nation plus juste pour tous que nous souhaitons, que nous voulons, que nous exigeons. Nous pouvons en être fiers.

Reportage France Bleu Roussillon : http://www.francebleu.fr/societe/mariage/pres-de-400-manifestants-dans-les-rues-de-perpignan-281395#

Article L’indépendant : http://www.lindependant.fr/2013/01/26/400-personnes-a-perpignan-pour-le-mariage-pour-tous,1721694.php

Les Jeunes Socialistes à la défense des Régions et des Départements

Communiqué des Jeunes Socialistes des Pyrénées-Orientales paru sur Ouillade.eu le 1er Décembre 2012 :

Suite à un communiqué de François Lietta, président des Jeunes Populaires des Pyrénées-Orientales, véritable copier-coller du « Président » contesté et contestable de l’Ump, il est important de réagir.

L’UMP donc, par la voix  Jean-François Copé, dénonce, la suppression validé du Conseiller Territorial. Véritable produit de la présidence Sarkozy, visant à remplacer les conseillers régionaux et généraux, pour n’en faire qu’une seule et unique entité à partir de 2014.

Ce nouvel acte de défiance vis à vis des élus locaux semble sonner bien faux pour un élus tel, prônant et agitant sans complexe son soit-disant ancrage local. Mais, plus loin qu’un mépris pour le labeur politique local, il s’agit ici d’une véritable incompétence assumée que de demander la suppression des conseillers régionaux et départementaux. Nous ne saurons que trop rappeler qu’il n’existe que très peu de chevauchement entre les missions régionales et départementales.

En effet 80% de leurs budgets respectifs sont consacrés à des politiques que seuls les départements et les régions peuvent porter (Département : Collèges, routes, etc… / Région : Lycée, TER, etc…).

Certes ces services ont un coût, mais ils représentent surtout un bénéfice non discutable et inestimable pour nous-autres administrés locaux. Et puis comment ne pas croire que les arbitrages politiques et budgétaire, discuté au niveau national, se feront au détriment des projets à impacts locaux ?

Il paraît évident qu’en voulant faire de nos localités un simple échelon administratif, l’UMP fait donc le choix d’un pouvoir centralisé, sous le bon dos d’économies de façade.

De plus, le fait de repousser les élections cantonales et régionales n’est en aucun cas à percevoir comme une tentative de la gauche de conserver sa majorité. En effet, n’avons nous pas vu une baisse significative de la participation aux dernières élections législatives, juste un mois après les présidentielles?  L’effroi de voir un taux abstention atteindre plus de 43% ne doit plus se reproduire pour des élections aussi importantes. D’où la nécessité de décaler les échéances en 2015. La mobilisation est difficile, c’est pourquoi la politique française a besoin de plus de temps, pour informer, sensibiliser et expliquer l’importance de ces votes.

Il semblerait donc qu’après l’épisode « Parodie d’élection », l’UMP ait décidé de nous jouer une parodie de convictions et de compétences.

Les Jeunes Socialistes Languedociens réunis à Béziers

  

Hier, samedi 3 novembre 2012, les fédérations MJS de Hérault, de la Lozère, de l’Aude et des Pyrénées-Orientales étaient réunies à Béziers autour d’Alix Alcaraz, coordinateur régional.

Au programme : Discussion sur l’Europe, formation porte-à-porte et campagne autour de Dolorès Roqué pour la reconquête de son poste de députée.

Voir l’article du Midi Libre du 4 Novembre : http://www.midilibre.fr/2012/11/04/hello-dolly-version-nouvelle-commence,588820.php